French

Le 5 décembre peut marquer un tournant dans le développement de la lutte des classes en France. Depuis que des syndicats de la RATP et de la SNCF ont fait de cette journée le point de départ d’une grève reconductible, les appels syndicaux se multiplient, dans d’autres secteurs, pour rejoindre et renforcer ce mouvement, y compris sous la forme de grèves reconductibles.

Le 10 novembre à 16h50, le président bolivien Evo Morales a annoncé sa démission. Ce fut le dernier acte d’un coup d’Etat qui se préparait depuis un certain temps.

Récemment « l’inversion de la courbe de rendement des obligations », dans un ensemble de pays, a fait les gros titres de la presse économique, qui craint que cela ne soit présage de malheurs et de destructions. Beaucoup de travailleurs se grattent la tête en se demandant ce que tout cela peut bien signifier. Dix ans après la « grande récession » (crise de 2007-2008), on pourrait penser que nous vivons en récession permanente et que les choses ne peuvent pas aller plus mal. Si la situation n’est pas bonne dans de nombreux pays, en réalité elle pourrait être bien pire. Dans cet article, nous expliquerons pourquoi.

Plus d’un million de personnes ont manifesté à Santiago, au Chili, le 25 octobre dernier, à l’occasion de #LaMarchaMásGrandedeChile (« la plus grande marche de l’histoire du Chili »). Effectivement, la mobilisation a été encore plus importante que lors du rassemblement de clôture de la campagne du NON, à l’occasion du référendum de 1988, où un million de personnes étaient présentes. D’autres manifestations ont eu lieu dans différentes villes et communes à travers le pays, une semaine après que le gouvernement de Piñera ait déclaré l’état d’urgence, ait envoyé les soldats occuper

...

Après cette campagne électorale fédérale pénible, les résultats sont finalement sortis : tout le monde y perd. Les libéraux ont une image ternie et ont maintenant le record du gouvernement minoritaire avec le plus faible mandat de l’histoire. Malgré la faiblesse des libéraux, les politiques d’austérité proposées par les conservateurs étaient impopulaires et ils n’ont pas pu faire les gains qu’ils espéraient. Le Nouveau Parti démocratique a perdu près de la moitié de ses sièges et les verts n’ont pas réussi leur percée. Le seul parti qui peut se réjouir est le Bloc québécois. Mais par-dessus tout, c’est la classe ouvrière qui a perdu lors de cette élection. Aucune des options politiques

...

Nous publions une lettre qui nous a été envoyée par un camarade de la Tendance Marxiste Internationale qui visite actuellement Beyrouth et est témoin des événements révolutionnaires se déroulant au Liban.

« Barcelone a vu davantage de barricades que toute autre ville au monde », écrivait Engels en 1873. Hier, mardi 15 octobre, Barcelone a confirmé cette réputation. Différentes organisations républicaines et démocratiques ont appelé à des veillées pacifiques à travers la Catalogne, pour protester contre les peines infligées aux prisonniers politiques par la Cour Suprême espagnole. A Barcelone comme dans d’autres villes, les manifestants – y compris des familles, des personnes âgées et des enfants – ont été brutalement

...

Neuf prisonniers politiques catalans, en détention préventive depuis près de deux ans, ont été condamnés par la Cour Suprême espagnole à des peines allant de 9 à 13 ans de prison pour sédition et détournement de fonds publics. Pour quel « crime » ? L’organisation du référendum d’indépendance catalane le 1er octobre 2017. C’est une décision scandaleuse et anti-démocratique qui montre à quel point le régime espagnol de 1978 est pourri. La Tendance Marxiste Internationale (TMI) condamne ces peines monstrueuses et appelle les forces ouvrières, socialistes et démocratiques du

...

Aux Etats-Unis, Bernie Sanders, Alexandria Ocasio-Cortez et d’autres « démocrates socialistes » font de plus en plus fureur. Nous avons interrogé Tom Trottier, rédacteur de notre journal frère aux Etats-Unis, au sujet du rôle de ces nouveaux porteurs d’espoir à gauche.

Tout le monde l’a compris : la contre-réforme des retraites aurait pour conséquences soit d’augmenter le nombre d’années travaillées, soit de baisser le montant des pensions. Pour beaucoup de travailleurs (et à terme, pour tous), les deux effets se cumuleraient. Par ailleurs, le système de retraites « à points » permettrait aux futurs gouvernements d’aggraver la situation sans avoir à passer par une nouvelle « réforme ». Il leur suffirait d’un simple calcul, fondé sur des données économiques et démographiques plus ou moins objectives, donc manipulables.

Le mercredi 25 septembre dernier, les étudiants de l’Université Ryerson, en Ontario, ont organisé une assemblée générale historique. Lors de celle-ci, plus de 200 étudiants ont voté par une majorité écrasante en faveur d’une grève d’un jour pour le 6 novembre prochain contre les coupes du premier ministre Doug Ford en éducation. Il s’agit d’une première au Canada anglais depuis 1996.

Après 5 jours exaltants à Brighton, la conférence du Parti Travailliste (Labour) se termine. En réalité, ce fut un rassemblement pré-électoral avec des enchaînements de promesses radicales qui ont enthousiasmé les membres et les électeurs. Il faut maintenant lancer le combat contre les Tories [Parti Conservateur, NDT] !

Ces douze derniers mois, dans le monde entier, des millions de jeunes ont participé aux « grèves pour le climat ». Lancées en Suède par Greta Thunberg, en août 2018, ces mobilisations se sont rapidement propagées à l’échelle mondiale. Dans tous les pays, un nombre croissant de jeunes exige un changement de système pour empêcher la destruction de l’environnement.

Le monde entier a récemment été une fois de plus secoué par une vague de massacres perpétrés par des extrémistes de droite. Les auteurs des tueries de Gilroy en Californie et El Paso au Texas, qui ont fait 25 victimes, avaient même partagé des manifestes fascistes détaillant leurs croyances politiques. Il faudrait être aveugle pour

...

Du 23 au 30 juillet, des marxistes venus du monde entier ont assisté à l’école mondiale de la Tendance Marxiste Internationale, dans le nord de l’Italie. Les participants venaient d’aussi loin que le Pakistan, le Canada, le Mexique, le Brésil, le Venezuela et l’Afrique du Sud. Pour l’Europe, des camarades de Grande-Bretagne, d’Italie, de France, d’Espagne, d’Allemagne, de Suisse, de Suède et de Yougoslavie, entre autres, étaient présents. Au total, environ 400 camarades à travers le monde ont pris part à cet évènement exaltant.

Encore aujourd’hui, beaucoup d’anarchistes considèrent Nestor Makhno (1888-1934) comme le véritable champion des travailleurs et des paysans de Russie après la révolution de 1917. Ils louent les idées et l’action de ce « communisme libertaire » ukrainien, qu’ils opposent à la « dictature du parti » de Lénine et des bolcheviks en général.

Le puissant mouvement de protestation à Hong Kong entame un deuxième mois. Malgré une pression croissante de Pékin et du gouvernement de Carrie Lam, le mouvement continue de se radicaliser. Il passe des méthodes libérales bourgeoises aux méthodes de la lutte de classe. À bien des égards, quand Carrie Lam est sortie de l’ombre pour réagir à la grève générale, elle a eu raison de dire que le mouvement allait droit vers un « point de non-retour ».

Le 5 août dernier, l’administration Trump a franchi un nouveau palier dans son agression impérialiste contre le Venezuela, en lui imposant un embargo économique. La tentative de changement de régime dirigée contre le président Nicolas Maduro a, jusqu’à maintenant, lamentablement échoué. Dans l’incapacité d’utiliser des moyens militaires directs pour renverser le gouvernement vénézuélien et le remplacer par un gouvernement fantoche à sa botte, Washington a décidé de serrer encore plus l’étau financier autour d’une nation qui souffre déjà d’une situation économique catastrophique, que les précédentes sanctions n’ont fait qu’aggraver. Nous nous opposons avec détermination à cette nouvelle

...

Vendredi 12 juillet, 600 personnes ont occupé le Panthéon, à Paris, en signe de protestation contre la répression des sans-papiers, confrontés au racisme, à de terribles conditions de vie et de travail, et à la menace constante de se retrouver en centre de rétention et déporter.

Au Honduras, un mouvement de masse prend des proportions insurrectionnelles. Depuis la fin du mois de mai ont lieu des manifestations contre la privatisation planifiée des services de santé et d’éducation. Le mouvement qui a été initié par les syndicats de l’éducation et de la santé s’est très vite élargi à d’autres secteurs ouvriers et exige à présent le départ du président.

Il y a 50 ans aujourd’hui, l’émeute à la sortie du bar Stonewall Inn, situé sur Christopher Street dans le Greenwich Village de la ville de New York, marquait un tournant dans la lutte pour l’émancipation des personnes LGBTQ. Ce soir-là, le bar est victime d’un autre raid policier, comme c’est la coutume à l’époque avec les bars gais. Mais cette fois, les personnes LGBTQ ne se laissent pas marcher sur les pieds et tiennent tête à la police de New York dans une fin de semaine d’émeutes sans précédent. Cet acte courageux a transformé le mouvement et mené à ce que des milliers de personnes LGBTQ mettent en pratique le slogan « hors du placard, dans la rue! » Il est important de revisiter

...

Le 14 juin a eu lieu un mouvement historique en Suisse. Plus de 500 000 personnes ont participé à la grève des femmes, ce qui est plus grand que les manifestations contre la guerre en Irak en 2003 et la grève des femmes de 1991. Voici un compte-rendu d'un camarade de la section suisse de la Tendance marxiste internationale.

Après trois ans à repousser l’inévitable, Theresa May est finalement arrivée au bout du chemin. Le 24 mai dernier, dans un discours larmoyant, la première ministre britannique a annoncé qu’elle démissionnerait le 7 juin. La course à la succession commencera la semaine suivante. C’est là que la fête va commencer.

Hier, en France, seul un électeur sur deux s’est rendu aux urnes. C’est 8 % de plus qu’en 2014 (42%), mais cela marque tout de même un rejet massif de l’UE et du système politique en général.

Trois militants politiques qui avaient fui la Thaïlande pour leur sécurité ont disparu. Chucheep Chivasut, Siam Theerawut et Kritsana Thapthai étaient recherchés pour crime de lèse-majesté. Selon l’article 112 du Code pénal thaïlandais, quiconque est jugé pour ce crime risque 15 ans de prison.

En mai et juin 1919, les travailleurs de Winnipeg sont entrés en lutte contre les patrons pour acquérir des droits syndicaux. Dans cette bataille, ils sont allés jusqu’à remettre en question l’autorité même de l’État capitaliste dans la gestion de la société. Aujourd’hui, les grands médias et ceux qui influencent l’opinion publique tentent de présenter le Canada comme une contrée paisible où la lutte des classes ne joue aucun rôle. En réalité, les travailleurs ont combattu par le passé et ont même perdu la vie pour défendre leurs droits, et ils n’hésiteront pas à le faire à nouveau. Cent ans plus tard, les événements de Winnipeg représentent un exemple de lutte héroïque et riche en

...

La droite a été vaincue lors des élections générales dans l’État espagnol qui ont eu lieu dimanche passé. Les masses se sont fortement mobilisées dans les bureaux de vote pour cette élection : le taux de participation électorale a atteint un niveau impressionnant de 75,8 %, soit une augmentation de neuf points de pourcentage par rapport aux élections de 2016. Les électeurs se sont mobilisés massivement pour empêcher les partis de droite de former un gouvernement.

Ce texte a été écrit en juin 1974, quelques semaines après l’effondrement de la dictature militaire de Caetano. Le militant et théoricien marxiste Alan Woods y analysait les forces et les faiblesses de la révolution portugaise, et mettait de l'avant des perspectives.

L’été 2018 a été marqué par des événements climatiques surréels partout sur la planète. Les changements climatiques ne sont plus un phénomène de l’avenir. De la Californie au cercle polaire, les températures exceptionnelles créent des conditions aussi surprenantes les unes que les autres. En Grèce, 91 personnes ont été tuées dans un incendie dévastateur. Au Japon, au moins 77 personnes sont mortes et plus de 30 000 ont été admises à l’hôpital pour des coups de chaleur. 54 personnes sont mortes à cause de la chaleur ici, au Québec.

Les récentes révolutions en Algérie et au Soudan nous montrent qu’aucune des contradictions auxquelles étaient confrontés les travailleurs et la jeunesse, et qui ont mené à la vague de révolutions arabes en 2011, n’ont été résolues. Nous publions à nouveau ce manifeste de la Tendance marxiste internationale qui explique quelles sont les tâches à mener pour la révolution arabe. Écrit lors de la première phase de ce mouvement en mars 2011, ce manifeste demeure tout aussi pertinent aujourd’hui.

Les Algériens en liesse sont descendus dans la rue hier soir, après que le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé sa démission. Cette nouvelle fait suite à un mois et demi de manifestations de masse contre son règne. Mais cette démission seule ne résoudra rien, et les masses appellent maintenant à la chute de tout le régime.

L’attaque barbare sur deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, par un terroriste fasciste – qui a tiré indistinctement sur des hommes, des femmes et des enfants, en tuant 50 et en blessant beaucoup d’autres, tout en diffusant en direct ses gestes sanguinaires – se produit dans un contexte de crise économique qui s’approfondit et de tensions politiques et sociales accrues à travers le monde. Chaque personne avec un minimum de décence humaine condamne cette attaque avec raison, mais il faut se demander : pourquoi de tels actes de terrorisme surviennent-ils, et que pouvons-nous faire pour mettre fin à une telle barbarie?

Des milliers d’étudiants postsecondaires ontariens ont débrayé le 20 mars dernier pour protester contre les coupes du premier ministre Doug Ford dans l’aide financière aux études. Le débrayage, initié par la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCÉÉ), a mobilisé 17 campus, notamment à Toronto, Ottawa, Windsor et London. Des centaines d’étudiants du secondaire ont également pris part à l’action en organisant des ...

L'article ci-dessous est une traduction d'unarticle paru sur le site de la section britannique de notre internationale le 21 novembre dernier. La campagne Game Workers Unite que l'article évoque a trouvé écho un peu partout dans le monde, et un chapitre s'est notamment créé à Montréal. Lors du MIGS (Montreal International Game Summit) de cette année (12-13 novembre 2018), une des grandes conférences internationales pour les développeurs de jeux vidéo qui se déroule à Montréal,...

Nous republions cet article écrit en 1911 par Lénine pour le 40ème anniversaire de la Commune de Paris, qui commença le 18 mars 1871.

« The ocean is rising, and we are too » [« les eaux se soulèvent, nous aussi »], pouvait-on lire sur une pancarte lors de la récente grève des jeunes pour le climat (#YouthStrike4Climate)à Londres. Partout dans le monde, des jeunes battent le pavé pour s’attaquer à l’enjeu le plus crucial de notre époque : la catastrophe climatique imminente. Lancées en Suède en août dernier avec les manifestations hebdomadaires d’une élève du secondaire, Greta Thunberg, les grèves des jeunes se sont rapidement propagées à l’échelle mondiale. Dans tous les pays, la situation est la même : une nouvelle génération radicalisée entre sur la scène politique et demande une intervention et un

...

La joie a envahi les rues des villes d’Algérie, lundi, après l’annonce tant attendue : Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat. C’est une grande victoire pour le mouvement de masse qui s’est développé depuis le milieu du mois de février.

En février dernier, une grève générale paralysait Haïti. Elle était dirigée contre la pauvreté croissante des masses et la corruption avérée du gouvernement. Ce mouvement prolonge la grève générale de l’été 2018 (contre l’augmentation du prix de l’essence) et les manifestations massives provoquées, en novembre dernier, par un énorme scandale de corruption impliquant directement le gouvernement.

« The ocean is rising, and we are too », pouvait-on lire sur une pancarte lors de la récente grève des jeunes pour le climat à Londres. Des jeunes partout dans le monde battent le pavé pour s’attaquer à l’enjeu le plus crucial de notre époque : la catastrophe climatique imminente. Lancées en Suède en août dernier avec les manifestations hebdomadaires d’une élève du secondaire, Greta Thunberg, les grèves des jeunes se sont rapidement propagées à l’échelle mondiale. Dans tous les pays, la situation est la même : une nouvelle génération radicalisée entre sur la scène politique et demande une intervention et un changement de système pour prévenir la destruction de l’environnement.

Des manifestations de masse et une grève générale demandant la démission du président Jovenel Moïse paralysent Haïti depuis plus de deux semaines. Ce mouvement de masse est également une réaction à la pauvreté grandissante et à la corruption. Il est une continuation directe de la grève générale de l’été 2018 contre l’augmentation des prix du carburant et des manifestations de novembre dernier liées au scandale de corruption impliquant des fonds de PetroCaribe.

Encore cette année, l’École marxiste d’hiver de Montréal a été un grand succès. Nous avons eu un nombre record de 235 inscriptions, provenant majoritairement du Québec et de l’Ontario, mais aussi de l’Ouest canadien, des États-Unis, de la France, de la Suisse, de la Belgique, d’Haïti et de l’Algérie. Cent ans après la mort de Rosa Luxemburg, l’École de cette année a été dédiée à sa vie et ses idées. La Tendance marxiste internationale tient à réclamer l’héritage de cette grande révolutionnaire marxiste contre toutes les tentatives de la présenter sous un autre visage.

Il y a sept ans, l’économie portugaise était au bord du gouffre. Le pays semblait se diriger vers une situation « à la grecque ». Or en 2017, la croissance a atteint 2,7 %, le taux de chômage officiel est tombé à 6,7 % (contre 17 % en 2013) et le salaire minimum a augmenté de 20 % par rapport à 2014. En outre, le déficit public est tombé à 2 % : une première en 40 ans.

Le 11 février 2019, la police pakistanaise – connue pour ses arrestations arbitraires, sa brutalité et ses assassinats d’innocents – a arrêté des étudiants et des militants de l’Alliance de la Jeunesse Progressiste (PYA), à Multan. Plusieurs chefs d’accusation ont été retenus contre ces camarades, y compris la « sédition ». Tous ont été relâchés sous caution – sauf un : Rawal Asad, qui est en prison. Il risque d’y rester longtemps et même d’y être torturé. Son seul « crime » est d’être un militant qui s’efforce d’organiser la lutte des étudiants et des travailleurs contre les injustices perpétrées par la direction de l’université, les employeurs et les institutions d’Etat.