French

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné début juillet. De nombreux détails entourant son assassinat sont encore voilés de mystère. Alors que 27 suspects ont été arrêtés et qu'un total de 44 ont été détenus, dont quatre policiers et 18 anciens soldats colombiens, de nombreuses questions demeurent, notamment sur qui a organisé l'assassinat et pourquoi.

Le capitalisme américain s’empresse de revenir à un mode de vie plus propice aux affaires, mais cette nouvelle normalité porte les cicatrices sociales et économiques d’une crise historique. Le spectre de la stagflation hante ce pays profondément endetté. Les travailleurs et les jeunes doivent faire face aux conséquences sanitaires à long terme de la pandémie et la crise climatique continue de planer sur la situation. Tous les signes laissent présager de nouvelles turbulences à l’avenir.

Du 24 au 27 juillet, plus de 2800 marxistes de plus de 50 pays du monde entier se sont réunis en ligne pour le congrès mondial de la Tendance marxiste internationale (TMI). Ce congrès devait initialement avoir lieu en 2020, mais il a été reporté à la suite de l’éclosion de la pandémie de COVID-19.

Comment acquiert-on des connaissances? Existe-t-il un monde réel au-delà de nos sens? Et si oui, quelle est notre relation avec lui? Dans cette importante contribution théorique, le rédacteur en chef de marxist.com, Alan Woods, défend le matérialisme contre l’idéalisme et le subjectivisme obscurantiste et postmoderniste en vogue aujourd’hui sur les campus universitaires.

Un nouveau rapport révélateur du Credit Suisse a montré qu’en 2020, le « club des millionnaires » s’est considérablement agrandi, alors que le capitalisme est à bout de souffle et que les inégalités de richesse se sont accrues massivement. Les États-Unis ont gagné 1,73 million de nouveaux millionnaires, l’Allemagne 633 000 et l’Australie plus de 300 000.

Nous publions ici la traduction de l’éditorial du nouveau numéro deIn Defence of Marxism, la revue théorique de la Tendance Marxiste Internationale, que vous pouvez commander en ligne (en anglais).

Depuis quelques semaines, un mouvement de masse pro-démocratie ébranle l’Eswatini, anciennement connu sous le nom de Swaziland. Le roi Mswati III dirige ce pays du sud de l’Afrique d’une main de fer depuis 1986. Il est le dernier monarque absolu de l’Afrique, et les masses l’ont forcé à fuir le pays le 28 juin dernier.

La situation à Cuba est grave. Le dimanche 11 juillet, dans plusieurs villes du pays, il y a eu des manifestations auxquelles, naturellement, les médias internationaux ont donné un large écho. D’où viennent ces manifestations? Quel est leur caractère? Et comment nous, révolutionnaires, devons y répondre?

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné tôt ce matin à son domicile par des hommes armés non identifiés. À l’heure où nous écrivons ces lignes, ni l’identité des perpétrateurs ni leur but n’est connu. Alors que le pays s’enfonce chaque jour un peu plus dans une crise profonde, il est désormais possible qu’une lutte intense pour le pouvoir soit déclenchée en Haïti entre différents acteurs, dont le premier ministre, les tribunaux, ainsi que les forces armées et même les puissants gangs. Le fait est que Moïse, un président corrompu, autoritaire et de droite, soutenu à l’origine par l’impérialisme américain, était de plus en plus isolé, et de nombreux groupes avaient intérêt à ce

...

Le capitalisme mondial passe d’une crise à l’autre, rendant la vie insupportable à des milliards de personnes. Un nombre croissant de travailleurs et de jeunes cherchent désespérément une issue. Alors que la conscience se transforme, une ère d’éruptions révolutionnaires à l’échelle mondiale se prépare. Nous publions ici une version légèrement modifiée de l’ébauche du document de Perspectives mondiales qui sera discutée lors du congrès mondial 2021 de la Tendance marxiste internationale cet été.

Le Parti communiste de Cuba (PCC) a tenu son VIIIe congrès à La Havane du 16 au 19 avril dernier. Celui-ci a coïncidé avec la date anniversaire de la proclamation du caractère socialiste de la révolution cubaine, à la veille de la tentative d’invasion de Playa Girón (la Baie des Cochons). Ce congrès a été le point d’orgue du processus de remplacement de la direction historique, dans un contexte de sérieuse crise économique et de réformes économiques dangereuses.

Le premier tour des élections régionales a connu le plus fort taux d’abstention – et de loin – sous la Ve République : 66,7 %. Chez les moins de 35 ans, l’abstention s’élève aux environs de 84 %. Elle est du même ordre dans les couches les plus pauvres et opprimées de la population. C’est l’élément central de ce premier tour, et c’est une nouvelle expression – parmi bien d’autres – de la crise de régime du capitalisme français. Depuis la présidentielle de 2017, toutes les élections, législatives comprises, ont été marquées par de très hauts niveaux d’abstention. En dernière analyse, ce profond rejet du système politique est lourd de conséquences révolutionnaires.

La victoire de Pedro Castillo aux élections présidentielles péruviennes a fait l’effet d’un véritable séisme politique, reflétant ainsi l’énorme polarisation sociale du pays. La classe dirigeante a subi une défaite massive, infligée par les masses réunies autour d’un syndicaliste enseignant à la tête d’un parti, Peru libre, qui se définit lui-même comme marxiste, léniniste et mariatéguiste (en référence à Mariátegui, le fondateur du Parti socialiste péruvien).

L’intention du gouvernement espagnol d’amnistier partiellement les prisonniers politiques du mouvement indépendantiste catalan a provoqué une réaction de colère de la part de la droite, qui tente de mobiliser sa base sociale pour mettre à mal le président du Parti socialiste (PSOE), Pedro Sánchez. Cependant, des secteurs clés de la classe dirigeante soutiennent l’amnistie, en coulisses, convaincus que leurs intérêts sont mieux défendus en faisant cette petite concession au mouvement indépendantiste catalan. Quelle devrait être la position de la gauche?