French

Aux Etats-Unis, Bernie Sanders, Alexandria Ocasio-Cortez et d’autres « démocrates socialistes » font de plus en plus fureur. Nous avons interrogé Tom Trottier, rédacteur de notre journal frère aux Etats-Unis, au sujet du rôle de ces nouveaux porteurs d’espoir à gauche.

Tout le monde l’a compris : la contre-réforme des retraites aurait pour conséquences soit d’augmenter le nombre d’années travaillées, soit de baisser le montant des pensions. Pour beaucoup de travailleurs (et à terme, pour tous), les deux effets se cumuleraient. Par ailleurs, le système de retraites « à points » permettrait aux futurs gouvernements d’aggraver la situation sans avoir à passer par une nouvelle « réforme ». Il leur suffirait d’un simple calcul, fondé sur des données économiques et démographiques plus ou moins objectives, donc manipulables.

Le mercredi 25 septembre dernier, les étudiants de l’Université Ryerson, en Ontario, ont organisé une assemblée générale historique. Lors de celle-ci, plus de 200 étudiants ont voté par une majorité écrasante en faveur d’une grève d’un jour pour le 6 novembre prochain contre les coupes du premier ministre Doug Ford en éducation. Il s’agit d’une première au Canada anglais depuis 1996.

Après 5 jours exaltants à Brighton, la conférence du Parti Travailliste (Labour) se termine. En réalité, ce fut un rassemblement pré-électoral avec des enchaînements de promesses radicales qui ont enthousiasmé les membres et les électeurs. Il faut maintenant lancer le combat contre les Tories [Parti Conservateur, NDT] !

Ces douze derniers mois, dans le monde entier, des millions de jeunes ont participé aux « grèves pour le climat ». Lancées en Suède par Greta Thunberg, en août 2018, ces mobilisations se sont rapidement propagées à l’échelle mondiale. Dans tous les pays, un nombre croissant de jeunes exige un changement de système pour empêcher la destruction de l’environnement.

Le monde entier a récemment été une fois de plus secoué par une vague de massacres perpétrés par des extrémistes de droite. Les auteurs des tueries de Gilroy en Californie et El Paso au Texas, qui ont fait 25 victimes, avaient même partagé des manifestes fascistes détaillant leurs croyances politiques. Il faudrait être aveugle pour

...

Du 23 au 30 juillet, des marxistes venus du monde entier ont assisté à l’école mondiale de la Tendance Marxiste Internationale, dans le nord de l’Italie. Les participants venaient d’aussi loin que le Pakistan, le Canada, le Mexique, le Brésil, le Venezuela et l’Afrique du Sud. Pour l’Europe, des camarades de Grande-Bretagne, d’Italie, de France, d’Espagne, d’Allemagne, de Suisse, de Suède et de Yougoslavie, entre autres, étaient présents. Au total, environ 400 camarades à travers le monde ont pris part à cet évènement exaltant.

Encore aujourd’hui, beaucoup d’anarchistes considèrent Nestor Makhno (1888-1934) comme le véritable champion des travailleurs et des paysans de Russie après la révolution de 1917. Ils louent les idées et l’action de ce « communisme libertaire » ukrainien, qu’ils opposent à la « dictature du parti » de Lénine et des bolcheviks en général.

Le puissant mouvement de protestation à Hong Kong entame un deuxième mois. Malgré une pression croissante de Pékin et du gouvernement de Carrie Lam, le mouvement continue de se radicaliser. Il passe des méthodes libérales bourgeoises aux méthodes de la lutte de classe. À bien des égards, quand Carrie Lam est sortie de l’ombre pour réagir à la grève générale, elle a eu raison de dire que le mouvement allait droit vers un « point de non-retour ».

Le 5 août dernier, l’administration Trump a franchi un nouveau palier dans son agression impérialiste contre le Venezuela, en lui imposant un embargo économique. La tentative de changement de régime dirigée contre le président Nicolas Maduro a, jusqu’à maintenant, lamentablement échoué. Dans l’incapacité d’utiliser des moyens militaires directs pour renverser le gouvernement vénézuélien et le remplacer par un gouvernement fantoche à sa botte, Washington a décidé de serrer encore plus l’étau financier autour d’une nation qui souffre déjà d’une situation économique catastrophique, que les précédentes sanctions n’ont fait qu’aggraver. Nous nous opposons avec détermination à cette nouvelle

...

Vendredi 12 juillet, 600 personnes ont occupé le Panthéon, à Paris, en signe de protestation contre la répression des sans-papiers, confrontés au racisme, à de terribles conditions de vie et de travail, et à la menace constante de se retrouver en centre de rétention et déporter.

Au Honduras, un mouvement de masse prend des proportions insurrectionnelles. Depuis la fin du mois de mai ont lieu des manifestations contre la privatisation planifiée des services de santé et d’éducation. Le mouvement qui a été initié par les syndicats de l’éducation et de la santé s’est très vite élargi à d’autres secteurs ouvriers et exige à présent le départ du président.

Il y a 50 ans aujourd’hui, l’émeute à la sortie du bar Stonewall Inn, situé sur Christopher Street dans le Greenwich Village de la ville de New York, marquait un tournant dans la lutte pour l’émancipation des personnes LGBTQ. Ce soir-là, le bar est victime d’un autre raid policier, comme c’est la coutume à l’époque avec les bars gais. Mais cette fois, les personnes LGBTQ ne se laissent pas marcher sur les pieds et tiennent tête à la police de New York dans une fin de semaine d’émeutes sans précédent. Cet acte courageux a transformé le mouvement et mené à ce que des milliers de personnes LGBTQ mettent en pratique le slogan « hors du placard, dans la rue! » Il est important de revisiter

...