French

Décidée au lendemain de la grève interprofessionnelle du mardi 12 octobre, une manifestation a été organisée par la CGT 93, le jeudi 14 octobre, dans le but de fédérer les nombreuses bases syndicales ayant reconduit la grève et prolonger la puissante mobilisation de mardi dernier. Cette manifestation a permis de mesurer la grande combativité qui s’exprime à travers le département. La mobilisation a dépassé les attentes des organisateurs.

Depuis le 12 octobre, le mouvement contre la réforme Woerth a franchi un pallier décisif. Dans tous le pays, les initiatives se multiplient au quotidien pour enraciner et développer la mobilisation : débrayages, manifestations, rassemblements, meetings, blocages de routes, de ponts, etc. Comme on pouvait s’y attendre, les médias capitalistes ignorent ouvertement ce foisonnement de mobilisations – et prétendent que le mouvement « s’essouffle ». Ils en sortiront encore plus discrédités qu’ils ne l’étaient déjà.

Invité par le réseau « Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme » et le journal La Riposte, le théoricien et militant marxiste Alan Woods sera en France, du 11 au 16 octobre, pour animer une série de réunions publiques sur le thème : « La crise du capitalisme et l’actualité du marxisme ». Connu notamment pour son soutien actif à la révolution vénézuélienne, Alan Woods est l’auteur de plusieurs livres et dirige le site In Defence of Marxism.

La journée de mobilisation de demain, 7 septembre, s’annonce exceptionnelle. L’humeur très combative des assemblées générales des syndicats ; le grand nombre de préavis de grève déposés, et notamment de préavis reconductibles ; le succès des manifestations du 4 septembre ; les sondages indiquant qu’une grande majorité de Français soutient les grévistes ; les déclarations des ministres eux-mêmes, qui cherchent à minimiser d’avance la signification de cette journée : tout porte à croire que la mobilisation dépassera, par son ampleur, celle du 24 juin dernier. Il devrait donc s’agir de la plus puissante journée d’action syndicale depuis l’élection de Nicolas Sarkozy.

La dette publique grecque reflète l’impasse du capitalisme, dans ce pays. Elle s’élève désormais à 125 % du PIB, soit 310 milliards d’euros. Le FMI estime qu’en 2012, elle s’élèvera à 149 % du PIB, puis à 167 % en 2014.

Voici la 4ème et dernière partie des « Perspectives Mondiales 2010 », dont la rédaction a été terminée en février 2010. Ce document sera discuté lors du Congrès mondial de la Tendance Marxiste Internationale, début août, en Italie. Des militants de La Riposte y participeront.

Au mois de mai, des militants de Fightback (au Canada anglais) et de La Riposte (au Québec) se sont rassemblées afin d'unifier les marxistes qui combattent le capitalisme canadien. Plus de quarante jeunes travailleurs, étudiants et syndicalistes se sont présentés à la conférence de Toronto pour débattre des effets de la crise du capitalisme et de la meilleure façon de mobiliser la résistance des travailleurs contre les attaques du patronat. Il s'agit de la plus grande rencontre depuis que cette conférence annuelle existe, avec des militants venant même de Vancouver pour y assister. Voilà qui démontre sans l'ombre d'un doute la présence croissante des idées

...

Voici la 3ème partie des « Perspectives Mondiales 2010 », dont la rédaction a été terminée en janvier 2010. Ce document sera discuté lors du Congrès mondial de la Tendance Marxiste Internationale, début août, en Italie. Des militants de La Riposte y participeront.

Voici la 2ème partie des « Perspectives Mondiales 2010 », dont la rédaction a été terminée en janvier 2010. Ce document sera discuté lors du Congrès mondial de la Tendance Marxiste Internationale, début août, en Italie. Des militants de La Riposte y participeront.

Voici la 1ère partie des « Perspectives Mondiales 2010 », dont la rédaction a été terminée en janvier 2010. Ce document sera discuté lors du Congrès mondial de la Tendance Marxiste Internationale, début août, en Italie. Des militants de La Riposte y participeront.

Le NPA compte dans ses rangs un certain nombre de militants révolutionnaires qui luttent sérieusement contre la classe capitaliste et veulent en finir avec le capitalisme. Mais ces éléments sont de plus en plus isolés, au sein de leur propre parti. Le NPA se distingue de la LCR par le fait d’être beaucoup plus hétérogène, politiquement.

Au milieu de la nuit du 31 mai, a 64 km de la côte, des commandos israélien sont descendus en rappel de leurs hélicoptère sure la flottille de six navires. Les militants ont dit que les commandos abordé leurs navires en faisant feu. Le gouvernement israélien a décidé d'utiliser la force pour maintenir son blocus de la bande de Gaza, provoquant des vagues de manifestations partout dans le monde. Ces évènements ont montré la véritable nature de la politique impérialiste israélienne au monde entier : Gaza est un ghetto gardé dans des conditions de famine et personne ne peut y intervenir. Ceci aura des effets à travers le monde, même en Israël.

Le premier des deux textes adoptés par le Conseil National du PCF, en vue du Congrès d’étape de juin prochain, a pour titre : Pistes de travail sur l’évaluation de nos choix de congrès et la poursuite de leur mise en œuvre. Des deux documents de congrès, c’est celui qui est censé traiter de la situation politique et des tâches du parti.

De nouveaux développements, au Venezuela, montrent que la contre-révolution s’organise et prépare une nouvelle offensive prolongée contre le gouvernement bolivarien. Face aux effets de la récession économique, nous avons assisté à des réalignements, dans le paysage politique, qui peuvent jouer un rôle décisif lors des élections législatives de septembre prochain.

Depuis le lundi 26 avril, les salariés d’Airbus bloquent la production, pour une durée indéterminée, sur la question des salaires, de l’emploi et des conditions de travail. C’est un mouvement sans précédent par son ampleur. Il faut remonter aux années 70 pour voir un mouvement similaire, mais celui d’aujourd’hui est marqué par une unité syndicale inédite.

L’appel du Président Chavez à constituer une nouvelle internationale révolutionnaire, la Ve Internationale, a suscité un débat passionné dans le mouvement ouvrier, en Amérique latine et au-delà. Cette question ne peut pas laisser les marxistes indifférents. Quelle attitude devons-nous adopter à l’égard de cette initiative ?

Patrick Braouezec, député de Seine-Saint-Denis, a annoncé qu’il quittait le PCF. Cette nouvelle ne surprendra personne. Depuis longtemps, Braouezec est l’un des chefs de file des soi-disant « rénovateurs » – en fait, des liquidateurs –, avec Zarka, Martelli et d’autres « personnalités » qui le suivront. Il fait partie de ces élus pour qui le PCF n’a d’intérêt que dans la mesure où il peut leur procurer des positions prestigieuses, ainsi que le pouvoir et les avantages matériels qui vont avec. La « forme parti » est morte, dit-il. Mais il n’aurait pas vu d’inconvénient à ce que la « forme parti » le désigne tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France, aux élections

...

Les résultats du premier tour des élections régionales indiquent un profond rejet de la politique réactionnaire du gouvernement Sarkozy. Le pendule politique repart vers la gauche, dans le contexte général d’un regain des luttes sociales. Comme on pouvait s’y attendre, le PS en est le premier bénéficiaire, et ce alors que tant d’observateurs superficiels en annonçaient pratiquement la mort, au lendemain des élections européennes de juin 2009.

120 militants et sympathisants communistes ont assisté à la réunion fondatrice du réseau Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme, le samedi 30 janvier, à Paris. Il y avait des camarades d’une quinzaine de départements : le Finistère, la Haute-Garonne, les Deux-Sèvres, le Rhône, le Gard, l’Allier, l’Aisne, la Seine-Maritime, le Territoire de Belfort, la Meuse et la plupart des départements d’Ile de France. L’ambiance et les débats furent excellents.

Le 49ème congrès confédéral de la CGT s’est réuni à Nantes du 7 au 11 décembre derniers. Le rapport d’activité des trois dernières années et le texte d’orientation pour les trois prochaines ont été approuvés à une très large majorité des délégués. Bernard Thibault, le Secrétaire Général, a été facilement reconduit dans ses fonctions. Toutes les propositions visant à doter la CGT d’un plan de lutte concret et résolu contre la dégradation constante des conditions de vie des salariés ont été écartées. Le programme de la CGT ne contient aucune mesure portant atteinte à la propriété capitaliste. Dès lors, on comprend qu’à l’issue du congrès de Nantes, la presse capitaliste encense le «

...

Le 30 janvier prochain, à Paris, le réseau Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme tiendra sa réunion fondatrice. Ce réseau porte le nom du texte alternatif qui a réalisé 15% des voix, lors du 34e Congrès du parti. La réunion du 30 janvier, comme le réseau lui-même, sera ouverte à tous les militants et sympathisants communistes qui souhaitent y participer.

L’année 2009 est riche en anniversaires : l’assassinat de Rosa Luxembourg et de Karl Liebknecht, la création de l’Internationale Communiste et la Commune des Asturies. Aucun de ces anniversaires n’a trouvé d’écho dans la presse capitaliste. Mais il y a un qu’ils n’oublient pas : le 9 novembre 1989, la frontière séparant l’Allemagne de l’Ouest et l’Allemagne de l’Est était ouverte.

Dans son texte d’orientation pour le 49e Congrès de la CGT, la direction confédérale définit son objectif général, pour la France et pour le monde, comme la promotion d’un « développement humain durable ». On le sait, la notion de développement durable est très à la mode, ces temps-ci. Les auteurs du document de la CGT ont certainement pensé que l’insertion du mot « humain » pouvait rendre cette notion encore plus sympathique. Mais qu’est-ce que cela veut dire, au juste ?

Le résultat des dernières élections législatives, en Allemagne, a reflété de profonds changements au sein de l’électorat. Le déclin massif du vote SPD a une importance particulière, de même que la nette progression de Die Linke, qui se tient sur la gauche du SPD. Nous publions ci-dessous un article de notre camarade allemand Hans-Gerd Öfinger, militant de Die Linke et rédacteur au journal marxiste Der Funke (« L’Etincelle »).

Dans l’entreprise Mitsubishi Motor Company (MMC), à Barcelona, au Venezuela, les travailleurs et leur syndicat (Singetram) sont une nouvelle fois attaqués. MMC a annoncé le licenciement de 11 membres du Comité Exécutif du syndicat. Par ailleurs, 156 travailleurs sont menacés de licenciement, au total. Singetram a immédiatement organisé une campagne de protestation nationale – et en appelle maintenant à la solidarité internationale.

Cet article date d’août 2009. Deux mois après le coup d’Etat au Honduras, le 28 juin dernier, la résistance populaire contre les putschistes se poursuit, invaincue. A l’heure où ces lignes sont écrites, les grèves, les rassemblements et les manifestations n’ont pas cessé.

Lundi matin, il a été confirmé que Mel Zelaya, le président légitime du Honduras, est actuellement dans la capitale du pays, Tegucigalpa, et plus exactement dans l’ambassade brésilienne. Le président Zelaya y a lancé un appel au peuple du Honduras pour qu’il sorte le protéger. Des dizaines de milliers de personnes ont répondu à cet appel.

L’automne dernier, le système capitaliste a connu sa plus grande crise économique depuis La Grande Dépression. Aucun économiste, politicien ou membre de la presse bourgeoise n’avait prédit cette crise. Depuis lors, tous essayent de convaincre le peuple que le pire est derrière. Ceci est le moindre des péchés de la bourgeoisie.

Nous publions ci-dessous l’appel que nous avons reçu des travailleurs d’IMPA, une usine occupée, en Argentine. Ces salariés sont menacés d’éviction. Nous demandons à tous nos lecteurs de faire largement circuler cet appel et de faire signer la résolution par un maximum de syndicalistes, de travailleurs et d’étudiants.

Tôt dans la matinée du dimanche 28 juin, 200 soldats ont encerclé la résidence du président du Honduras, Manuel Zelaya. Après 20 minutes de combat avec les 10 membres de sa garde personnelle, le président a été arrêté.

Le 21 mai dernier, lors d’une réunion avec des travailleurs du secteur industriel de l’Etat de Guyana, au Venezuela, le Président Chavez a annoncé la nationalisation de plusieurs entreprises des secteurs du fer et de l’acier : Orinoco Iron, VENPRECAR, MATESI, COMSIGUA, TAVSA et Cerámicas Carabobo. Il a aussi ratifié la convention collective de l’entreprise CVG Ferrominera. Enfin, Chavez a annoncé la création d’un complexe industriel sidérurgique public, en indiquant que « ces entreprises doivent être placées sous contrôle ouvrier ».