French

Face à la pandémie mondiale, les différentes bourgeoisies des grandes puissances capitalistes se sont lancées dans une course aux vaccins chaotique, au détriment de la santé publique.

L’été dernier, des dizaines de millions de personnes aux États-Unis ont participé au mouvement Black Lives Matter, déclenché par le meurtre de George Floyd par la police raciste. Près d’un an plus tard, le 20 avril 2021, son meurtrier Derek Chauvin a été reconnu coupable de trois chefs d’accusation : homicide involontaire au deuxième degré, meurtre au troisième degré avec « esprit dépravé » et homicide involontaire au deuxième degré.

Malgré l’égalité formelle dans la loi, nous sommes encore loin d’avoir atteint dans la pratique. Beaucoup de jeunes, de travailleurs et de travailleuses sont radicalisés par cet état des faits et rejoignent la lutte contre l’oppression des femmes. Toutefois, pour que cette lutte soit victorieuse, il faut la mener avec les bonnes idées et les bonnes méthodes. Dans ce texte, nous allons contraster les politiques identitaires au marxisme afin de démontrer que ce dernier offre de meilleures méthodes pour parvenir à une véritable émancipation des femmes.

Au Paraguay, des manifestations de masse ont éclaté face à la gestion catastrophique de la pandémie par le gouvernement. Au début de la crise sanitaire, le régime parvenait à contrôler l’épidémie au moyen de mesures drastiques. Mais en juillet 2020, le président Mario Abdo a levé toutes les mesures de confinement, sous la pression des grandes entreprises. Depuis, le nombre de contaminations n’a cessé d’augmenter.

Au début du mois de mars, un épisode insurrectionnel a fait trembler le pouvoir au Sénégal. Des scènes de guerre civile se sont déroulées à Dakar. Un tribunal et un commissariat de police ont été incendiés avant que le gouvernement de Macky Sall ne déploie les chars d’assaut contre les manifestants. Les affrontements ont fait une dizaine de morts et plus de 500 blessés. Après le reflux du mouvement, l’armée montait toujours la garde, mais le calme n’est que de surface.

Je viens de recevoir la triste nouvelle du décès de mon vieil ami et camarade, Hans-Gerd Öfinger. Ce fut un grand choc et la dernière chose à laquelle je m’attendais. Il y a seulement quelques semaines, je lui avais envoyé un courriel lorsque j’avais appris que lui et sa fille Rosa avaient contracté la COVID-19. Il m’a répondu qu’il s’en remettait et qu’il était impatient de reprendre son travail révolutionnaire.

« Alors il me semble être un guetteur du ciel
Qui voit soudain dans sa vision glisser une plan
ète nouvelle,
Ou l’impétueux Cortez quand, de son regard d’aigle,
Il fixait le Pacifique – ses hommes, autour de lui,
Se consultant des yeux, pleins d’un présage fou —
Sans dire un mot, debout, sur un pic du Darien. »

Ce texte est composé d’extraits de La Révolution trahie (1936), un livre de Léon Trotsky sur la dégénérescence stalinienne de la Révolution russe. Ci-dessous, Trotsky analyse les causes et conséquences de la contre-révolution stalinienne dans le domaine des droits des femmes.

Fin janvier 2021, l’arrestation d’Alexei Navalny – un blogueur et un opposant libéral au régime de Poutine – a déclenché des manifestations d’une ampleur inédite, en Russie, depuis des décennies. Le 31 janvier, 5754 manifestants ont été arrêtés, ce qui donne une idée de l’ampleur de la mobilisation, qui a secoué de nombreuses villes – petites et grandes – du pays.

Le coup d’Etat de l’armée birmane, le 1er février, a déclenché un gigantesque mouvement d’opposition. Les militaires pensaient pouvoir mettre fin tranquillement à l’expérience de « démocratie sous contrôle ». Mais le peuple s’est massivement mobilisé, et il semble déterminé à empêcher les militaires de reprendre tout le pouvoir.

Le coup d’État du 31 janvier au Myanmar a déclenché un mouvement aux proportions révolutionnaires. La détermination des masses à empêcher les militaires de prendre le pouvoir se manifeste dans un mouvement généralisé et croissant de grèves et de manifestations. La junte militaire a clairement sous-estimé le niveau d’opposition auquel elle serait confrontée.

Les organisations de gauche font face à une censure croissante de la part des principaux réseaux sociaux. Les géants de la Silicon Valley ne veulent pas que les idées radicales soient entendues. Nous faisons appel à nos lecteurs pour nous aider à lutter et à diffuser les idées du marxisme.

L’École marxiste d’hiver de Montréal 2021 fut vraiment unique. Plus de 1150 personnes se sont inscrites pour assister aux dix présentations tenues sur trois jours, ce qui constitue le plus grand événement marxiste de l’histoire récente du Canada. À l’heure où de grandes luttes de classe approchent, les forces du marxisme grandissent et se préparent pour ce qui s’en vient.

Depuis le début de l’année, un groupe de traders amateurs organisés sur Reddit joue en bourse contre de grands fonds spéculatifs, qui avaient notamment vendu à découvert des actions de Gamestop, une chaîne de distribution de jeux vidéos basée aux Etats-Unis. En conséquence, les prix des actions Gamestop se sont envolés, et un fonds spéculatif valant plusieurs milliards de dollars a dû être renfloué de quelque 2,75 milliards de dollars.