Appel à la solidarité avec le secrétaire général du syndicat russe des coursiers

Depuis près de six mois, le secrétaire général du syndicat Kurier (qui organise les coursiers de la livraison alimentaire), Kirill Ukrainstev, est en garde à vue. Il est accusé d’avoir organisé des évènements publics illégaux. En réalité, il est persécuté pour ses activités syndicales et pour avoir défendu les droits d’une des couches les plus défavorisées et les moins protégées de la classe ouvrière.

[Source]

Militant de longue date de la gauche et du mouvement antifasciste russe, Kirill a été l’un des fondateurs du syndicat Kurier en 2020. Pendant la pandémie, les livreurs ont été une des couches de la classe ouvrière russe les plus touchées par l’exploitation patronale. En 2020-2021, le jeune syndicat a organisé une série de mobilisations et de grèves victorieuses qui ont permis d’améliorer les conditions de travail des livreurs, et a mis en avant la nécessité de réviser les contrats liant les coursiers à leurs employeurs, dont les principaux étaient liés à une des plus grosses entreprises d’informatique, le groupe Mail.ru (devenu depuis le groupe VK).

La grève des coursiers, menée sous les fenêtres du siège de l’entreprise russe de livraison Delivery Club, a provoqué une vague de répression. Kirill n’a pas seulement aidé à organiser une lutte juste pour gagner des droits légitimes, mais il a également soutenu activement d’autres groupes de travailleurs. Après ces mobilisations, Kirill a été harcelé par la police, notamment à travers plusieurs arrestations arbitraires, et a finalement été placé en détention préventive.

Les six mois de détention de Kirill dans un centre de détention provisoire s’achèvent le 25 octobre. D’ici le 19 octobre, la date du procès de Kirill devrait être annoncée, car il est théoriquement interdit par la loi russe qu’un détenu reste plus de six mois dans un centre de détention provisoire sans qu’un verdict soit prononcé contre lui.

En réprimant les dirigeants et les militants des syndicats de lutte, les autorités russes tentent de faire taire le mouvement ouvrier tout entier. Les intérêts des grosses entreprises sont opposés à ceux des travailleurs, c’est ce qui rend la lutte des classes inéluctable. L’emprisonnement de Kirill est un acte de représailles dans cette lutte. L’heure est venue pour nous de montrer ce dont nous sommes capables et de faire preuve de solidarité de classe.

Nous appelons tous les socialistes et tous les militants du mouvement ouvrier à apporter leur soutien à Kirill et à faire tout leur possible pour que justice lui soit rendue.

Vous pouvez envoyer une lettre de solidarité aux syndicats en Russie via cette adresse : unioncourier6@gmail.com

Si vous êtes membre d’une organisation ouvrière, d’un syndicat ou d’un parti de gauche, expliquez la situation à vos camarades et demandez que votre organisation prenne position, condamne officiellement la répression contre les syndicalistes en Russie, et réclame la libération immédiate de Kirill Ukrainstev.

La solidarité fait notre force !

Liberté pour Kirill Ukrainstev !