Maroc – Appel à la solidarité contre la répression des professeurs stagiaires

Le jeudi 7 janvier 2016 sera pour les Marocains le « Jeudi Noir ». Depuis plusieurs semaines, les professeurs stagiaires manifestaient pacifiquement pour protester contre deux décrets gouvernementaux. Ceux-ci mettaient fin au recrutement automatique des stagiaires ayant achevé leur formation et accompli une année d'internat. Ils devront maintenant chercher un emploi sur le marché privé, ce qui revient à mettre l'éducation publique au service du secteur privé. 20 000 professeurs stagiaires ont donc manifesté jeudi dernier à Casablanca, Tanger, Marrakech, Fès, Oujda et Inezgane. Ils ont été accueillis par des barrages de policiers armés de matraques. Dans la seule ville d'Inezgane, 100 étudiants ont été blessés (dont 37 dans un état critique). Les chiffres sont de la même ampleur dans toutes les autres villes du pays.

Le ministère de l’Intérieur a bien sûr sa propre version des événements. Les représentants du bras armé de l’État prétendent qu'ils ont été attaqués par des étudiants « agressifs ». Ils expliquent qu'il n'y aurait que quelques blessures légères et de faux évanouissements (!). Ajoutant l'insulte au mépris, le ministère explique en outre que la plupart de ces blessures auraient été faites, non par les coups de la police, mais par des cailloux lancés par les étudiants eux-mêmes. Cette répression a causé beaucoup d'agitation dans ce pays que la « communauté internationale » décrit comme une exception dans un Moyen-Orient tumultueux, grâce à la direction éclairée du roi Mohamed VI. C’est complètement faux, comme le démontrent les événements du « Jeudi noir ».

Les camarades de la TMI au Maroc participent à ce mouvement. Nous demandons à nos lecteurs et à nos sympathisants d'exprimer leur solidarité dans la lutte contre la répression des professeurs stagiaires. Vous pouvez le faire aussi par des photos montrant des étudiants, des enseignants, des syndicalistes exprimant leur solidarité et en les postant sur les réseaux sociaux.

Envoyez vos messages de solidarité et vos photos à : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. et à This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Merci de publier aussi vos photos sur la page Facebook de Marxy.com.

Plus d'images et de photos ici et .