Le texte ci-dessous est la traduction de notes manuscrites (en russe) de Trotsky. Elles datent de décembre 1928 – selon Pierre Broué – et n'ont jamais été publiées du vivant de leur auteur. La version que nous proposons ici s'appuie sur celle publiée par Pierre Broué dans son édition des Œuvres de Trotsky.

La grève des cheminots a donné une nette impulsion à la mobilisation d’autres secteurs du salariat –et à la mobilisation des étudiants. Eboueurs, salariés d’Air France, fonctionnaires, avocats, postiers, travailleurs des Hôpitaux et des EHPAD (entre autres): chaque jour, de nouveaux secteurs se lancent dans la lutte ou s’y déclarent disposés. La «convergence des luttes» n’est plus seulement un mot d’ordre; c’est un fait.

Hier, 9 avril, la présidence de l’université de Nanterre a fait intervenir deux sections de CRS, dans un amphithéâtre, pour en expulser violemment une centaine d’étudiants réunis en Assemblée Générale. Sept étudiants ont été arrêtés. Six sont encore en garde à vue, dont notre camarade Andréas Coste et le camarade Victor Mendez (photo ci-dessous). Il est clair que les arrestations ont «ciblé» des animateurs du mouvement sur la fac.