Hier, un rappeur et militant antifasciste de 34 ans, Pavlos Fyssas, a été mortellement poignardé par un membre de l’organisation fasciste Aube Dorée, dans un quartier ouvrier proche du Pirée. Cet assassinat fait suite à toute une série d’agressions commises par des membres de l’Aube Dorée contre des militants de gauche, notamment communistes.

Le grand essor des révolutions dans le monde arabe a attisé les tensions pour le contrôle de la région stratégique du Moyen- Orient et de ses ressources énergétiques. Ces forces sont aussi à l’œuvre pour avorter et faire dérailler les processus révolutionnaires.

Suite à l’assassinat le 25 juillet dernier du député nassériste et membre du Front Populaire Mohamed Brahmi, les directions des partis de droite et de gauche ainsi que celles des syndicats patronaux et ouvriers se sont réunies autour d’une initiative appelée « Front de Salut National ». Son objectif est la dissolution de l’Assemblée Nationale Constituante et la mise en place d’un « gouvernement de compétences » chargé de prendre des mesures urgentes pour la sécurité « économique, sociale et politique ».