Le président vénézuélien Hugo Chavez a une fois de plus gagné les élections présidentielles le dimanche 7 octobre 2012, avec une confortable avance de 54,84 % contre 44,55 % pour son adversaire Henrique Capriles. C’est une nouvelle victoire pour la révolution bolivarienne qui devrait être utilisée afin de mener la révolution jusqu’à son terme.

Le nombre de chômeurs a franchi la barre des 3 millions en France. Si l’on inclut les personnes qui cherchent un emploi tout en exerçant une activité réduite, le chiffre monte jusqu’à 4,5 millions. Et compte tenu des personnes sans travail, mais non recensées, le déficit réel en emplois se situe entre 5 et 6 millions. La situation s’aggravera encore dans les mois qui viennent.

Depuis mercredi 10 octobre, presque 300 mineurs (de la mine de Bou-Azzer - Ouarzazate) ont entamé une grève de 48 heures avec l’occupation de la mine (voir article dans la presse locale – en arabe). Ils sont tous membres de la section « Energie et Mine », du syndicat CDT à Taznakhte et Agdze. La mine est la propriété de l’ONA, un groupe d’entreprises tentaculaires du roi Mohammed VI.

Le gouvernement de coalition tripartite grec — Nouvelle Démocratie, Pasok, Gauche Démocratique — a conclu un accord sur la prochaine série de réductions des dépenses d’un montant total de 11,5 milliards d’euros qui doit être présenté au Parlement. Mais les travailleurs grecs ne sont pas prêts à l’accepter sans combattre. Mercredi 26 septembre 2012, entre 150 000 et 200 000 personnes ont défilé dans Athènes, 30 000 à Salonique, ainsi que dans beaucoup d’autres villes où de grands rassemblements ont eu lieu.

L’élection présidentielle du 7 octobre prochain représente un moment décisif dans l’histoire du Venezuela. Le résultat de cette élection aura un impact majeur sur tout le continent et sur la scène internationale. La campagne internationale Pas touche au Venezuela ! soutient activement le candidat bolivarien Hugo Chavez. Elle lutte contre toute tentative de l’oligarchie et de l’impérialisme de saboter les élections. La Tendance Marxiste Internationale soutient fermement la réélection d’Hugo Chavez. Pourquoi avons-nous pris cette position ?

Alors que cet article est écrit, la pression pour bloquer une rentrée des classes imposée par le gouvernement libéral semble être un échec. La plupart des votes de reconduction de grève déclenchés dans les universités et les collèges du Québec échouent, car une large majorité d'étudiants a voté pour un retour en classe. Le mouvement s'essouffle à mesure que les étudiants votent, à contrecœur, pour mettre fin à la grève. Cependant, bien que les perspectives soient sombres, tout n'est pas encore perdu. En effet, il s'agit d'un tournant décisif pour le mouvement et il est essentiel d'en apprendre les leçons pour l'avenir.

Ce document a été rédigé dans la perspective du Congrès mondial de la Tendance Marxiste Internationale, qui s'est déroulé fin juillet en Italie.

Le candidat des Frères Musulmans, Mohammed Mursi, a remporté l’élection présidentielle en Égypte avec 51,73 % des voix. Ahmed Shafiq, le candidat de l’armée, a obtenu 48,27 % selon la commission électorale. Toutefois, ces chiffres doivent être considérés avec prudence.

Comme dans l’acte final d’une farce, Fernando Lugo a été destitué de sa charge de Président constitutionnel du Paraguay, poste auquel il a été élu avec une forte majorité populaire en 2008, après 61 ans de gouvernements et dictatures du parti Colorado.